Chiefs-Design

Comité de discipline

Membres :

  • Président: Bertrand Lombaert
  • Coach 1: Claude Dubart et Jean-Michel Froeliger
  • Coach 2: Guy De San et Diego Friso
  • Coach 3: Jean-Philippe Detiffe,
  • Arnaud Despiegelaere,
  • Junior Miltoni,
  • Olivier Schumacher,
  • Alexandre Martin
  • Représentant joueurs: Jean-Pierre Héraly et Arnaud Browaeys

Incidents Deon Ruwhizi lors du match du 25/11/2006.

Le comité a été saisi par l'équipe 3 au sujet de l'attitude de Deon Ruwhizi lors de la rencontre du 25/11/2006 (match Chiefs 3 - Réalistes Mexico).

Deon s'est rendu coupable d'une vilaine faute sur le gardien adverse qui lui a valu son exclusion par l'arbitre. Outre la faute, Deon s'est répandu en insultes et a craché aux pieds de l'arbitre.

De nombreux témoins de tous les noyaux ont été témoins des faits.

Compte-tenu du fait que Deon était en période de sursis pour 3 matches de suspension en cas d'incidents, le comité décide d'appliquer automatiquement la sanction.

Deon est donc suspendu pour 3 matches à partir du 28/11/2006. Cette sanction sera cumulée à la probable sanction qui sera prononcée par la fédération.

Séance du mardi 24 octobre 2006

Incidents Deon Ruwhizi Jean-Philippe Detiffe + Deon Ruwhizi/ Chiefs 3

Le comité de discipline a été saisi par Deon Ruwizhi suite aux incidents intervenus lors de la séance d'entraînement du jeudi 28 septembre 2006.

Les faits rapportés indiquent que suite à une altercation, Deon a tenté de frapper Jean-Philippe mais en a été empêché par des coéquipiers présents. Pour sa défense, Deon souligne que, suite à des échanges verbaux durant l'entraînement, il a souhaité s'en expliquer avec Jean-Philippe mais que ce dernier n'a pas souhaité ce dialogue.

A la suite de cet incident et invoquant de multiple incidents survenus au cours des semaines précédentes et également lors de la dernière saison impliquant Deon (commentaires incessants et insultes notamment), un nombre significatif de joueurs de l'équipe 3 a souhaité voir Deon exclu de l'équipe, ce que Arnaud (coach de l'équipe) a signifié à l'intéressé.

Ces incidents sont reconnus, Deon souhaitant cependant souligner qu'il a lui-même été victime d'insultes racistes.

Le comité, même s'il condamne fermement toute insulte, surtout raciste, renvoie les parties dos à dos sur cet aspect, les torts étant partagés.

Mais le comité insiste auprès de tous les membres du club pour dire que ces écarts, s'ils se répètent, seront sanctionnés à l'avenir.

Pour la cause principale, le comité de discipline, après en avoir statué, a indiqué à Deon que rien ne pouvait justifier la violence physique et que de tels actes devaient être sanctionnés, ce que Deon a admis et accepté.

En conséquence, Deon est santionné de 5 semaines de supension, dont 3 avec sursis couvrant la saison complète. Cette suspension prend cours immédiatement.

Mais le comité indique également que le noyau 3 n'a pas à se substituer au club en prenant une mesure d'exclusion qui n'est pas de sa prérogative. En conséquence, le comité demande à l'équipe 3 et à Deon de trouver un terrain d'entente dès la fin de la suspension de Deon.

Deon retrouve donc sa place au sein du noyau, à charge pour les antagonistes de retrouver l'harmonie nécessaire pour poursuivre la saison sans heurt et sans incident qu'ils soient physiques ou verbaux.


Séance du mardi 28 novembre 2006

Réintégration Massimo Tripoli

Le comité de discipline a été saisi par l'équipe 3 qui a fait la demande de la réintégration de Massimo Tripoli comme membre actif. Le comité a constaté que l'équipe 3 avait autorisé Massimo à participer à la rencontre du 25/11/2006 alors qu' aucune décision n'avait encore été prise par le club concernant les incidents qui se sont déroulés lors de la 18ème journée du championnat 2005-2006 (match du 21 janvier 2006: Anatolie-Chiefs 2).

Massimo et Guy ont présenté chacun leur version des faits intervenus ce jour-là s ans que l'on puisse concilier les points de vue. Toutefois, le comité reproche à Massimo d'avoir empêché la rencontre de débuter en restant sur le terrain tout en réclamant le remboursement intégral de la cotisation de la saison en cours, soit 80 EUR. Le comité n'a pas souhaité juger également Béchir Chouchane pour les mêmes faits. Massimo admet les faits mais ne les regrette pas.

Après en avoir délibéré, le comité estime que les faits sont extrêmement graves et souhaite que Massimo et les joueurs dans l'ensemble en prennent conscience. En conséquence, le comité suspend Massimo à 2 matches de suspension à dater du 28/11/2006 avec un sursis complet pour le reste de la saison. Il devra également rembourser l'argent pris la saison dernière (80 EUR) et s'acquitter de la cotisation de la saison présente (50 EUR). Le paiement de la somme de 130 EUR devra intervenir avant toute participation à une rencontre de l'une des équipes du club.

Par ailleurs, le comité adresse une remarque aux membres de l'équipe 3 en leur demandant de respecter la structure du club avant de prendre toute décision structurelle.

Les membres de l'équipe 3 qui font partie du comité sont là pour relayer les décisions du club et de l'équipe de façon à travailler ensemble de manière la plus harmonieuse possible.


Séance du mardi 8 novembre 2005

Attitude générale depuis le début de saison de Béchir (T2) et Gaetanno(T2).

Le comité de discipline s’est réuni ce mardi 8 novembre 2005 pour prendre attitude concernant les joueurs Béchir (T2) et Gaetanno (T2).

Suite à la publication sur le forum en ligne du club de messages publiés par les 2 joueurs incriminés, un certain nombre de membres du club - et notamment les coachs de l’équipe 2 - ont souhaité faire part de leur ras-le-bol par rapport à des comportements qui ne cadrent pas avec le travail en cours de construction d’une nouvelle équipe 2.

On reproche à Béchir et à Gaetanno de penser trop à eux, de ne pas suffisamment se remettre en question, de ne pas écouter les autres et en particulier les coaches, de vouloir trop souvent tirer la couverture à eux. Ces comportements individualistes se reflètent dans leur relation avec les autres membres et, également, dans leur manière de jouer qui n’est généralement pas respectueuse des consignes ou des partenaires de jeu.

Cette attitude générale mine petit à petit l’ambiance de l’équipe et est pour une grande part dans la difficulté que l’équipe 2 éprouve à construire un groupe solidaire, manquement souligné à suffisance depuis le début de la saison.

Le comité souligne également que ce type de problèmes ne date pas d’hier et qu’ils sont déjà survenus les saisons précédentes, soit en équipe 2 ou en équipe 1. En conséquence, le comité souhaite donner un signal clair aux joueurs concernés et au groupe tout entier.

Le club et les coachs souhaitent construire une équipe solidaire, entreprenante, à l’ambiance conviviale. Cet objectif doit être atteint avec tous, du moins s’ils le souhaitent. Béchir et Gaetanno font partie du groupe mais ils doivent le servir plutôt que de s’en servir.

C’est pourquoi le Comité suspend Béchir et Gaetanno de participation aux matches du Club à partir d’aujourd’hui et jusqu’à la trêve inclus. Ils sont toujours les bienvenus aux entraînements et leur présence est même souhaitée aux matches comme spectateurs, ce qui indiquerait qu’ils souhaitent vraiment faire partie du groupe.

Le comité espère vraiment que cette respiration permettra à Béchir et à Gaetanno de réfléchir et ainsi de comprendre et admettre qu’il y a d’autres manières de fonctionner en groupe et qu’ils pourront rendre à l’avenir de grands services au club et donc prendre du plaisir à participer aux activités avec tous les autres.

Enfin, le comité insiste sur le fait que ce retour en janvier 2006 est évidemment conditionné par un réel changement d’attitude par rapport aux reproches énoncés.